Triste chute d’un des ex-leaders du smartphones ! Le canadien Research in Motion (RIM pour les intimes), qui avait gagné des parts de marché grâce à ses smartphones ciblant les professionnels, est dans une mauvaise passe.

Rappelez-vous, les blackberrys ont commencé à conquerir les poches des commerciaux, des PDGs, et de tout les professionnels ! Les raisons de cette conquête étaient simples : plateforme de mails, clavier physique ergonomique, sécurité des données. Cependant, depuis l’arrivée de l’iPhone en 2007, et des smartphones Android dans la foulée, RIM n’a pas su renouveler sa gamme de smartphone. Le premier smartphone tout tactile de la marque, le Storm, et son itération, le Storm 2, n’ont pas séduit le public. Quant à la première tablette du canadien, la Playbook, elle se vend bien par rapport aux tablettes android, mais c’est encore loin de l’iPad 1 et 2.

C’est dans ce contexte que Matthew Robinson, un analyste de Wunderlich Securities, a déclaré :

« Nous ne pensons pas que RIM sera de nouveau leader sur le marché du grand public. »

« Nos prévisions à long terme anticipent que RIM s’orientera plus vers les professionnels, à la fois avec une offre moyenne gamme et une offre haute gamme, ainsi que des services en ligne de cloud via le Blackberry Network.

« Nous anticipons que les parts de marché gagnées sur les deux dernières années vont s’envoler, et que le chiffre d’affaires va décliner après 2013, et peut-être remontera après parallèlement à la demande des utilisateurs professionnels. »

 

En conclusion, après 10 années de conquête du marché du smartphone, RIM est en train de perdre face à Apple, et constructeurs de smartphones Android comme Samsung/HTC/LG/Motorola.

 

Source : AllthingsD