1 an et demi après le rachat de Palm par HP pour la somme de 1,2 milliards de dollars, ce dernier abandonne la production de produits supportant WebOS.

Lorsque Palm fut racheter par HP, nous nous sommes tous dit que la puissance financière de HP, combinée avec les technologies de Palm, créeraient des produits « fantasmagoriques ». Le HP Pre3 et la HP TouchPad furent annoncés quelques mois après.

Deux produits qui avaient tout pour eux ! Un bon OS, et techniquement ils tenaient la route. Puis, vint l’épreuve de la commercialisation, c’est là que Palm avait échoué. Et forcé de constater que HP n’est meilleur dans ce domaine. Après quelques mois de commercialisation de la TouchPad aux USA, les chiffres de ventes sont incroyablement ridicule ! Si ridicule que cela force HP a abandonné l’un des systèmes d’exploitation mobiles les plus bluffants.

Ce qu’on peut retenir de la stratégie de HP, c’est qu’ils ont gâché ce que Palm leur avait légué. Palm avait des brevets, des technologies, une offre software en avance, et des années d’expérience dans les PDAs communicants, mais Palm manquait d’argent.

Alors que HP a multiplié les annonces concernant WebOS, à la fois décrié comme un système mobile pour smartphones, tablettes, et même pour imprimantes, au final, WebOS ne servira qu’aux détenteurs d’un HP/Palm  Pre/Pre plus/Pixi/Pre3/TouchPad. Evidemment, des rumeurs courrent sur la possibilité que HP licencie WebOS comme Google et Microsoft le font avec leurs OS mobiles (android, WP7), mais après plusieurs mois de rumeurs, rien ne sort.

Le potentiel est là, mais personne l’utilise; c’est parfois, ce qu’il se passe dans le monde high-tech…