Kodak est mal en point ! L’entreprise symbole de la photographie argentique doit gagner de l’argent, et pour se faire aura la possibilité de vendre 1100 brevets liés à son coeur de métier : la photographie.

131 ans après sa création, Kodak est en faillite, et doit trouver de l’argent. L’entreprise américaine a eu son prêt de 950 millions de dollars d’accorder, et pour le rembourser, elle va puiser dans son vivier de brevets accumulés tout au long de sa vie.

Ces 1100 brevets portent sur la photo numérique, la capture, la manipulation et le partage d’images.

Enfin, le vice-président de Kodak, Timothy Lynch, a annoncé :

« Comme nous l’avions annoncé précédemment, les acheteurs intéressés seront dès le mois d’aout prochain à même de proposer leurs offres confidentielles ».